Vous n’êtes pas connecté.

Dear visitor, welcome to À l'Asso de l'Art - CNED - Arts Plastiques. If this is your first visit here, please read the Help. It explains in detail how this page works. To use all features of this page, you should consider registering. Please use the registration form, to register here or read more information about the registration process. If you are already registered, please login here.

  • "Christophe Lombard" started this thread

Messages: 62

Date d’enregistrement: 22 décembre 2016

Prénom: christophe

Année d'étude: Master 1

Localisation: Roquefère près de Carcassonne

  • Envoyer un message privé

1

mardi 27 juin 2017, 08:21

Ls couples d'artistes...


Messages: 385

Date d’enregistrement: 14 novembre 2016

Prénom: Celle qui s'efface

Année d'étude: Master 1

  • Envoyer un message privé

2

mercredi 28 juin 2017, 08:26

Il y a les collectifs aussi. Je mets ici un article du Monde sur ce sujet.

Perso, je n’ai pas d’avis définit. Je suis admirative de ceux qui y parviennent. Ce doit être intense comme expérience, autant quand tout va bien que quand tout va mal. Je crois que ce sont des choix risqués parce qu’ils induisent des relations très complexes.
Ingrid a envoyé le fichier suivant :

Emmanuelle

Super Modérateur

Messages: 2 758

Date d’enregistrement: 8 octobre 2014

Prénom: Emmanuelle

Année d'étude: Master 2

Localisation: Niort

  • Envoyer un message privé

3

mercredi 28 juin 2017, 09:46

Pas grave, voilà l'article Eilili. Ce sera plus simple ;)
Emmanuelle a envoyé le fichier suivant :

  • "Christophe Lombard" started this thread

Messages: 62

Date d’enregistrement: 22 décembre 2016

Prénom: christophe

Année d'étude: Master 1

Localisation: Roquefère près de Carcassonne

  • Envoyer un message privé

4

mardi 4 juillet 2017, 11:04

Ingrid, Emmanuelle, Eilili,
Je ne connais que peu de collectifs... Certains artistes composent des équipes, comme Murakami et sa troupe d'assistant-e-s. Aussi quand je vois leurs réalisations, je pense à eux et pas seulement à lui.
Nous mêmes, je nous vois dans un bain culturel partagé avec ses technologies avancées mais déhumanisé parce que dématérialisé. Même cnédiens-diennes avec ces réseaux qui nous relient, j'ai le sentiment d'appartenir à une tribu avec un objectif commun et des travaux personnels sur les mêmes sujets. Peu d'entre nous provoquent des rencontres autres qu'aux passages d'examens. Je trouve cela regrettable et suis toujours désolé de ne pas être d'art vivant mais vivant d'art. J'adore le mélange des genres lorsqu'une exposition collective donne lieu à des expos-concerts-projections-performances...
Mais quand deux loulous se trouvent sur la même longueur d'onde...je suis très heureux pour eux et sais par expérience qu'ils ont raison de partager leurs échelles de valeurs.
Christophe Lombard a envoyé le fichier suivant :
  • IMG_1502.PNG (327,5 kB - 4 times downloaded - latest: 5 juillet 2017, 10:00)

This post has been edited 1 times, last edit by "Christophe Lombard" (4 juillet 2017, 11:34)


Messages: 267

Date d’enregistrement: 8 février 2015

Année d'étude: Master 1

Localisation: essonne

  • Envoyer un message privé

5

mardi 4 juillet 2017, 21:48

les duos font-ils aussi partie de ce theme ?
si oui regarder celui-là
http://creative.arte.tv/fr/episode/latel…ppolyte-hentgen

Colette

Administrateur

Messages: 2 825

Date d’enregistrement: 1 décembre 2008

Année d'étude: Ancien

Localisation: Nantes

  • Envoyer un message privé

6

jeudi 6 juillet 2017, 09:06

Christophe,
Je trouve ta réflexion assez intéressante, ce forum répond malgré tout à une idée d'échanges, mais pas encore de travail à 4 mains. Je trouve ce thème passionnant et si tu continues ces études ça pourrait être un sujet de problématique.

Citation

Peu d'entre nous provoquent des rencontres autres qu'aux passages d'examens. Je trouve cela regrettable
Se rencontrer aux stages ou aux examens est un bon moyen de savoir si on s'entendra ou pas, on sait bien que les rencontres "pour de vrai" après avoir été à distance ne sont pas toujours à la hauteur de ce qu'on attendait. Par contre, quand ça fonctionne il ne faut pas hésiter à approfondir et provoquer des rencontres ou des événements pour la suite.

Quand j'étais en L3, un collectif a été constitué, le 24 x 32 (faisant allusion aux enveloppes pour nos devoirs) auquel je me suis jointe, et nous avons fait une expo itinérante, qui a même été dans la fac pendant la durée des examens.
Perso j'ai aussi souvent fait du mail art, qui est une autre façon de faire ensemble.

Pour en revenir aux couples ou duos, amoureux ou amicaux, je trouverais plus intéressant de décrypter le fonctionnement - répartition des tâches, idées/réalisations... - que d'essayer tout de suite les interprétations psychanalytiques plus à même de bloquer toute envie, l'idée de se voir ainsi scruté brrr, impression d'être sous la loupe de voyeurs.
Mon master à l'UPV m'amènerait à un peu plus de distance, et à plutôt regarder ça sous un oeil sociocritique, enjeux de pouvoir, calque d'un fonctionnement social plus général.

Christophe, tu envisages ce genre de travail dans une recherche personnelle ?

  • "Christophe Lombard" started this thread

Messages: 62

Date d’enregistrement: 22 décembre 2016

Prénom: christophe

Année d'étude: Master 1

Localisation: Roquefère près de Carcassonne

  • Envoyer un message privé

7

jeudi 6 juillet 2017, 11:49

Je trouve Colette...ta réflexion intéressante.
Je ne peux m'empêcher de penser aux présentiels qui ont tout le "loisir" de visu d'échanger, de partager, de concrétiser un ou des projets communs en binômes, collectifs, au cours de leurs cursus.
Je vois deux lectures pour décrypter le fonctionnement de ces rapprochements: l'entente à partir de l'éclatement des carcans socio-culturels, la complémentarité ("le partage des tâches" comme tu le dis et, la complicité qui fait l'équipe ou la tribu. Et puis d'emblée un sujet-projet commun porté pour les valeurs qui le compose, un peu comme une évidence qu'aucune question ne peut remettre en cause, que toutes barrières-peurs sont abolies, un train que l'on prend pour l'aventure.
Ta réflexion "l'idée de se voir ainsi scruté" concerne bien une éventuelle analyse psychanalytique?
Et pour te répondre...ce sujet me travaille depuis mon plus jeune âge à comprendre ce qui fonctionne pour le "faire ensemble" et ce n'est pas mon sujet sujet de problématique...disons que cette question participe et influence mon travail pour trouver le plus court chemin pour abolir encore les distances qui nous séparent, préserver ce qui nous relie et l'"ensemble" donne sens.
Enfin j'ai très tôt été intéressé par l'interactivité et l'éveil de nos sens, animé et réanimé par le partage. Mais voilà mon paradoxe: je réalise -seul- des choses en papier plus ou moins mobiles et olfactives mises en situation (de problématiques de notre temps) précaires...fragiles et éphémères.

This post has been edited 1 times, last edit by "Christophe Lombard" (6 juillet 2017, 13:45)